Nouvelles recettes

L'administration Obama s'associe au secteur privé pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire américain

L'administration Obama s'associe au secteur privé pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire américain


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

En collaboration avec le secteur privé, le gouvernement fédéral vise à réduire de 50 % le gaspillage alimentaire d'ici 2030

Pour la première fois dans l'histoire des États-Unis, la Maison Blanche a annoncé l'institution du tout premier objectif national de réduction du gaspillage alimentaire du pays - 50 % d'ici 2030.

Selon le département de l'agriculture des Etats-Unis.

De plus, on estime que la réduction du gaspillage alimentaire de 15 % fournirait chaque année suffisamment de nourriture à plus de 25 millions d'Américains, réduisant considérablement la propagation de l'insécurité alimentaire.

Dirigé par l'USDA et le Agence de Protection de l'Environnement (EPA), l'initiative fera appel à la participation d'organisations caritatives nationales, d'organisations confessionnelles, du secteur privé et des gouvernements locaux « afin d'améliorer la sécurité alimentaire globale et de conserver les ressources naturelles de notre pays », l'USDA a annoncé dans un communiqué de presse.

L'annonce a lieu une semaine seulement avant que les dirigeants mondiaux ne se réunissent au Assemblée générale des Nations Unies à New York pour aborder la production et la consommation durables de nourriture.

Incidemment, l'annonce fait également suite à Le départ du chroniqueur gastronomique du New York Times Mark Bittman du journal afin de rejoindre une start-up californienne de l'alimentation - annoncée dans une chronique d'adieu dans laquelle Bittman a exprimé sa déception face à l'inaction de la Maison Blanche dans certains domaines de la politique alimentaire.

"Les États-Unis bénéficient de l'approvisionnement alimentaire le plus productif et le plus abondant au monde, mais une trop grande partie de cette nourriture est gaspillée", a déclaré le secrétaire à l'Agriculture Tom Vilsack dans un communiqué. « Une famille moyenne de quatre personnes laisse plus de deux millions de calories, d'une valeur de près de 1 500 $, non consommées chaque année. Notre nouvel objectif de réduction démontre le leadership de l'Amérique au niveau mondial pour fournir des aliments sains aux personnes qui en ont besoin, protéger nos ressources naturelles, réduire la pollution de l'environnement et promouvoir des approches innovantes pour réduire les pertes et le gaspillage alimentaires.


Mémo de sortie : Département de l'agriculture des États-Unis

Depuis plus de 150 ans, le département américain de l'Agriculture (USDA) est au service des habitants et des lieux de notre pays difficiles d'accès, hors des sentiers battus ou mal desservis. L'Amérique rurale fournit la nourriture de notre pays et suffisamment pour des exportations agricoles record, ainsi que la majorité de nos ressources énergétiques, la fibre pour les biens et la fabrication, et plus de 35 pour cent des membres militaires de notre pays. Nous reconnaissons leur importance stratégique pour notre sécurité nationale et économique, ainsi que les valeurs qu'ils confèrent à notre identité nationale.

À l'USDA, nous avons passé les huit dernières années à travailler pour soutenir ces communautés et créer des opportunités dans l'Amérique rurale. Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une productivité agricole et des exportations record, garantissant que les Américains sont plus en sécurité alimentaire et dépensent une plus petite partie de leurs chèques de paie à l'épicerie que la plupart des pays développés.

J'ai fait ma priorité de m'assurer que l'USDA englobe toutes les formes de production et les producteurs de toutes tailles, du biologique au conventionnel, des plus petites aux plus grandes fermes et ranchs à travers le pays. Notre soutien a permis une explosion du mouvement alimentaire local et une croissance significative des marchés de producteurs et des ventes directes des producteurs aux écoles, hôpitaux et autres institutions. Nous nous sommes également concentrés sur l'élargissement de l'accès à des aliments plus sains, la mise en œuvre des mises à jour les plus importantes des repas scolaires depuis des décennies pour les jeunes de notre pays, la modification de nos programmes qui garantissent que les mères et les nouveau-nés ont accès à des aliments plus nutritifs et contribuent à réduire la faim chez les enfants. le niveau le plus bas jamais enregistré.

Fin 2008, les zones rurales étaient sous le choc de la Grande Récession. Au plus fort de la récession, les comtés ruraux éliminaient 200 000 emplois par an, le chômage rural atteignait près de 10 % et les taux de pauvreté atteignaient des sommets sans précédent depuis des décennies. De nombreuses communautés rurales étaient mal placées pour rebondir rapidement, car des pertes d'emplois généralisées sont survenues alors que l'économie était de plus en plus axée sur la technologie, la fabrication de pointe et les services.

Au cours de cette administration, l'USDA a fait des investissements ciblés pour aider les zones rurales à se développer, et s'est également transformé en un fournisseur de services du 21e siècle qui propose des programmes et des services à tous les Américains. Dans le même temps, l'administration a formé, et j'ai eu le plaisir de présider, le premier Conseil rural de la Maison Blanche à mieux coordonner les investissements fédéraux dans les zones rurales, en partenariat avec des partenaires locaux, étatiques et du secteur privé. L'USDA a mis en œuvre une stratégie agressive pour renforcer et compléter l'agriculture de production en supprimant les obstacles au commerce américain et en augmentant les exportations, maintenant des exportations record pendant huit années consécutives. Nous avons renforcé la bioéconomie émergente en soutenant les énergies renouvelables et la fabrication de produits biosourcés.

Aux côtés d'un nombre record de producteurs, nous avons investi dans la conservation et les éco-marchés élevés. Nous avons fait des investissements importants dans le logement rural abordable, l'efficacité et la disponibilité énergétiques, les installations communautaires, les systèmes d'eau potable et d'assainissement propres et fiables et l'accès à Internet, ainsi que des niveaux historiques de prêts et de subventions pour les entreprises rurales. Et nous avons fait une priorité de construire une nouvelle ère pour les droits civils à l'USDA, traçant une voie plus forte pour l'avenir où tous les Américains sont traités avec dignité et respect.

Comme nous avons investi dans l'Amérique rurale, nous avons constaté des améliorations dans l'économie. Le revenu médian des ménages dans les zones rurales des États-Unis a augmenté de 3,4 % en 2015 et les taux de pauvreté ont diminué. Les populations rurales se sont stabilisées et commencent à croître. Les comtés ruraux ont créé plus de 250 000 emplois en 2014 et 2015, et le taux de chômage rural est tombé en dessous de 6 pour cent pour la première fois depuis 2007. La faim est en baisse dans les zones rurales et urbaines, car environ 8 millions de personnes de moins ont du mal à fournir un nourriture pour eux-mêmes ou leur famille par rapport au pic de la récession, et l'insécurité alimentaire des enfants est à son plus bas niveau.

Sous cette administration, l'USDA a créé et investi dans une stratégie pour l'Amérique rurale, et grâce à ces efforts, l'avenir de nos communautés rurales s'annonce radieux aujourd'hui. Mais il reste encore du travail à faire pour s'assurer que les investissements ciblés de l'USDA continuent d'aider l'économie rurale à se rééquiper pour le 21e siècle.


Mémo de sortie : Département de l'agriculture des États-Unis

Depuis plus de 150 ans, le département américain de l'Agriculture (USDA) est au service des habitants et des lieux de notre pays difficiles d'accès, hors des sentiers battus ou mal desservis. L'Amérique rurale fournit la nourriture de notre pays et suffisamment pour des exportations agricoles record, ainsi que la majorité de nos ressources énergétiques, la fibre pour les biens et la fabrication, et plus de 35 pour cent des membres militaires de notre pays. Nous reconnaissons leur importance stratégique pour notre sécurité nationale et économique, ainsi que les valeurs qu'ils confèrent à notre identité nationale.

À l'USDA, nous avons passé les huit dernières années à travailler pour soutenir ces communautés et créer des opportunités dans l'Amérique rurale. Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une productivité agricole et des exportations record, garantissant que les Américains sont plus en sécurité alimentaire et dépensent une plus petite partie de leurs chèques de paie à l'épicerie que la plupart des pays développés.

J'ai fait ma priorité de m'assurer que l'USDA embrasse toutes les formes de production et les producteurs de toutes tailles, du biologique au conventionnel, des plus petites aux plus grandes fermes et ranchs à travers le pays. Notre soutien a permis une explosion du mouvement alimentaire local et une croissance significative des marchés de producteurs et des ventes directes des producteurs aux écoles, hôpitaux et autres institutions. Nous nous sommes également concentrés sur l'élargissement de l'accès à des aliments plus sains, la mise en œuvre des mises à jour les plus importantes des repas scolaires depuis des décennies pour les jeunes de notre pays, la modification de nos programmes qui garantissent que les mères et les nouveau-nés ont accès à des aliments plus nutritifs et contribuent à réduire la faim chez les enfants. le niveau le plus bas jamais enregistré.

Fin 2008, les zones rurales étaient sous le choc de la Grande Récession. Au plus fort de la récession, les comtés ruraux éliminaient 200 000 emplois par an, le chômage rural atteignait près de 10 % et les taux de pauvreté atteignaient des sommets sans précédent depuis des décennies. De nombreuses communautés rurales étaient mal placées pour rebondir rapidement, car des pertes d'emplois généralisées sont survenues alors que l'économie était de plus en plus axée sur la technologie, la fabrication de pointe et les services.

Au cours de cette administration, l'USDA a fait des investissements ciblés pour aider les zones rurales à se développer, et s'est également transformé en un fournisseur de services du 21e siècle qui propose des programmes et des services à tous les Américains. Dans le même temps, l'administration a formé, et j'ai eu le plaisir de présider, le premier Conseil rural de la Maison Blanche à mieux coordonner les investissements fédéraux dans les zones rurales, en partenariat avec des partenaires locaux, étatiques et du secteur privé. L'USDA a mis en œuvre une stratégie agressive pour renforcer et compléter l'agriculture de production en supprimant les obstacles au commerce américain et en augmentant les exportations, maintenant des exportations record pendant huit années consécutives. Nous avons renforcé la bioéconomie émergente en soutenant les énergies renouvelables et la fabrication de produits biosourcés.

Aux côtés d'un nombre record de producteurs, nous avons investi dans la conservation et les éco-marchés élevés. Nous avons fait des investissements importants dans le logement rural abordable, l'efficacité et la disponibilité énergétiques, les installations communautaires, les systèmes d'eau potable et d'assainissement propres et fiables et l'accès à Internet, ainsi que des niveaux historiques de prêts et de subventions pour les entreprises rurales. Et nous avons fait une priorité de construire une nouvelle ère pour les droits civils à l'USDA, traçant une voie plus forte pour l'avenir où tous les Américains sont traités avec dignité et respect.

Comme nous avons investi dans l'Amérique rurale, nous avons constaté des améliorations dans l'économie. Le revenu médian des ménages dans les zones rurales des États-Unis a augmenté de 3,4 % en 2015 et les taux de pauvreté ont diminué. Les populations rurales se sont stabilisées et commencent à croître. Les comtés ruraux ont créé plus de 250 000 emplois en 2014 et 2015, et le taux de chômage rural est tombé en dessous de 6 pour cent pour la première fois depuis 2007. La faim est en baisse dans les zones rurales et urbaines, alors qu'environ 8 millions de personnes de moins ont du mal à fournir un nourriture pour eux-mêmes ou leur famille par rapport au pic de la récession, et l'insécurité alimentaire des enfants est à son plus bas niveau.

Sous cette administration, l'USDA a créé et investi dans une stratégie pour l'Amérique rurale, et grâce à ces efforts, l'avenir de nos communautés rurales s'annonce radieux aujourd'hui. Mais il reste encore du travail à faire pour s'assurer que les investissements ciblés de l'USDA continuent d'aider l'économie rurale à se rééquiper pour le 21e siècle.


Mémo de sortie : Département de l'agriculture des États-Unis

Depuis plus de 150 ans, le département américain de l'Agriculture (USDA) est au service des habitants et des lieux de notre pays difficiles d'accès, hors des sentiers battus ou mal desservis. L'Amérique rurale fournit la nourriture de notre pays et suffisamment pour des exportations agricoles record, ainsi que la majorité de nos ressources énergétiques, la fibre pour les biens et la fabrication, et plus de 35 pour cent des membres militaires de notre pays. Nous reconnaissons leur importance stratégique pour notre sécurité nationale et économique, ainsi que les valeurs qu'ils confèrent à notre identité nationale.

À l'USDA, nous avons passé les huit dernières années à travailler pour soutenir ces communautés et créer des opportunités dans l'Amérique rurale. Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une productivité agricole et des exportations record, garantissant que les Américains sont plus en sécurité alimentaire et dépensent une plus petite partie de leurs chèques de paie à l'épicerie que la plupart des pays développés.

J'ai fait ma priorité de m'assurer que l'USDA embrasse toutes les formes de production et les producteurs de toutes tailles, du biologique au conventionnel, des plus petites aux plus grandes fermes et ranchs à travers le pays. Notre soutien a permis une explosion du mouvement alimentaire local et une croissance significative des marchés de producteurs et des ventes directes des producteurs aux écoles, hôpitaux et autres institutions. Nous nous sommes également concentrés sur l'élargissement de l'accès à des aliments plus sains, la mise en œuvre des mises à jour les plus importantes des repas scolaires depuis des décennies pour les jeunes de notre pays, la modification de nos programmes qui garantissent que les mères et les nouveau-nés ont accès à des aliments plus nutritifs et contribuent à réduire la faim chez les enfants. le niveau le plus bas jamais enregistré.

Fin 2008, les zones rurales étaient sous le choc de la Grande Récession. Au plus fort de la récession, les comtés ruraux éliminaient 200 000 emplois par an, le chômage rural atteignait près de 10 % et les taux de pauvreté atteignaient des sommets sans précédent depuis des décennies. De nombreuses communautés rurales étaient mal placées pour rebondir rapidement, car des pertes d'emplois généralisées sont survenues alors que l'économie était de plus en plus axée sur la technologie, la fabrication de pointe et les services.

Au cours de cette administration, l'USDA a fait des investissements ciblés pour aider les zones rurales à se développer, et s'est également transformé en un fournisseur de services du 21e siècle qui propose des programmes et des services à tous les Américains. Dans le même temps, l'administration a formé, et j'ai eu le plaisir de présider, le premier Conseil rural de la Maison Blanche à mieux coordonner les investissements fédéraux dans les zones rurales, en partenariat avec des partenaires locaux, étatiques et du secteur privé. L'USDA a mis en œuvre une stratégie agressive pour renforcer et compléter l'agriculture de production en supprimant les obstacles au commerce américain et en augmentant les exportations, maintenant des exportations record pendant huit années consécutives. Nous avons renforcé la bioéconomie émergente en soutenant les énergies renouvelables et la fabrication de produits biosourcés.

Aux côtés d'un nombre record de producteurs, nous avons investi dans la conservation et les éco-marchés élevés. Nous avons fait d'importants investissements dans le logement rural abordable, l'efficacité et la disponibilité énergétiques, les installations communautaires, les systèmes d'eau potable et d'assainissement propres et fiables et l'accès à Internet, ainsi que des niveaux historiques de prêts et de subventions pour les entreprises rurales. Et nous avons fait une priorité de construire une nouvelle ère pour les droits civils à l'USDA, traçant une voie plus forte pour l'avenir où tous les Américains sont traités avec dignité et respect.

Comme nous avons investi dans l'Amérique rurale, nous avons constaté des améliorations dans l'économie. Le revenu médian des ménages dans les zones rurales des États-Unis a augmenté de 3,4 % en 2015 et les taux de pauvreté ont diminué. Les populations rurales se sont stabilisées et commencent à croître. Les comtés ruraux ont créé plus de 250 000 emplois en 2014 et 2015, et le taux de chômage rural est tombé en dessous de 6 pour cent pour la première fois depuis 2007. La faim est en baisse dans les zones rurales et urbaines, car environ 8 millions de personnes de moins ont du mal à fournir un nourriture pour eux-mêmes ou leur famille par rapport au pic de la récession, et l'insécurité alimentaire des enfants est à son plus bas niveau.

Sous cette administration, l'USDA a créé et investi dans une stratégie pour l'Amérique rurale, et grâce à ces efforts, l'avenir de nos communautés rurales s'annonce radieux aujourd'hui. Mais il reste encore du travail à faire pour s'assurer que les investissements ciblés de l'USDA continuent d'aider l'économie rurale à se rééquiper pour le 21e siècle.


Mémo de sortie : Département de l'agriculture des États-Unis

Depuis plus de 150 ans, le département américain de l'Agriculture (USDA) est au service des habitants et des lieux de notre pays difficiles d'accès, hors des sentiers battus ou mal desservis. L'Amérique rurale fournit la nourriture de notre pays et suffisamment pour des exportations agricoles record, ainsi que la majorité de nos ressources énergétiques, la fibre pour les biens et la fabrication, et plus de 35 pour cent des membres militaires de notre pays. Nous reconnaissons leur importance stratégique pour notre sécurité nationale et économique, ainsi que les valeurs qu'ils confèrent à notre identité nationale.

À l'USDA, nous avons passé les huit dernières années à travailler pour soutenir ces communautés et créer des opportunités dans l'Amérique rurale. Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une productivité agricole et des exportations record, garantissant que les Américains sont plus en sécurité alimentaire et dépensent une plus petite partie de leurs chèques de paie à l'épicerie que la plupart des pays développés.

J'ai fait ma priorité de m'assurer que l'USDA embrasse toutes les formes de production et les producteurs de toutes tailles, du biologique au conventionnel, des plus petites aux plus grandes fermes et ranchs à travers le pays. Notre soutien a permis une explosion du mouvement alimentaire local et une croissance significative des marchés de producteurs et des ventes directes des producteurs aux écoles, hôpitaux et autres institutions. Nous nous sommes également concentrés sur l'élargissement de l'accès à des aliments plus sains, la mise en œuvre des mises à jour les plus importantes des repas scolaires depuis des décennies pour les jeunes de notre pays, la modification de nos programmes qui garantissent que les mères et les nouveau-nés ont accès à des aliments plus nutritifs et contribuent à réduire la faim chez les enfants. le niveau le plus bas jamais enregistré.

Fin 2008, les zones rurales étaient sous le choc de la Grande Récession. Au plus fort de la récession, les comtés ruraux éliminaient 200 000 emplois par an, le chômage rural atteignait près de 10 % et les taux de pauvreté atteignaient des sommets sans précédent depuis des décennies. De nombreuses communautés rurales étaient mal placées pour rebondir rapidement, car des pertes d'emplois généralisées sont survenues alors que l'économie était de plus en plus axée sur la technologie, la fabrication de pointe et les services.

Au cours de cette administration, l'USDA a fait des investissements ciblés pour aider les zones rurales à se développer, et s'est également transformé en un fournisseur de services du 21e siècle qui propose des programmes et des services à tous les Américains. Dans le même temps, l'administration a formé, et j'ai eu le plaisir de présider, le premier Conseil rural de la Maison Blanche à mieux coordonner les investissements fédéraux dans les zones rurales, en partenariat avec des partenaires locaux, étatiques et du secteur privé. L'USDA a mis en œuvre une stratégie agressive pour renforcer et compléter l'agriculture de production en supprimant les obstacles au commerce américain et en augmentant les exportations, maintenant des exportations record pendant huit années consécutives. Nous avons renforcé la bioéconomie émergente en soutenant les énergies renouvelables et la fabrication de produits biosourcés.

Aux côtés d'un nombre record de producteurs, nous avons investi dans la conservation et les éco-marchés élevés. Nous avons fait d'importants investissements dans le logement rural abordable, l'efficacité et la disponibilité énergétiques, les installations communautaires, les systèmes d'eau potable et d'assainissement propres et fiables et l'accès à Internet, ainsi que des niveaux historiques de prêts et de subventions pour les entreprises rurales. Et nous avons fait une priorité de construire une nouvelle ère pour les droits civils à l'USDA, traçant une voie plus forte pour l'avenir où tous les Américains sont traités avec dignité et respect.

Comme nous avons investi dans l'Amérique rurale, nous avons constaté des améliorations dans l'économie. Le revenu médian des ménages dans les zones rurales des États-Unis a augmenté de 3,4 % en 2015 et les taux de pauvreté ont diminué. Les populations rurales se sont stabilisées et commencent à croître. Les comtés ruraux ont créé plus de 250 000 emplois en 2014 et 2015, et le taux de chômage rural est tombé en dessous de 6 pour cent pour la première fois depuis 2007. La faim est en baisse dans les zones rurales et urbaines, alors qu'environ 8 millions de personnes de moins ont du mal à fournir un nourriture pour eux-mêmes ou leur famille par rapport au pic de la récession, et l'insécurité alimentaire des enfants est à son plus bas niveau.

Sous cette administration, l'USDA a créé et investi dans une stratégie pour l'Amérique rurale, et grâce à ces efforts, l'avenir de nos communautés rurales s'annonce radieux aujourd'hui. Mais il reste encore du travail à faire pour s'assurer que les investissements ciblés de l'USDA continuent d'aider l'économie rurale à se rééquiper pour le 21e siècle.


Mémo de sortie : Département de l'agriculture des États-Unis

Depuis plus de 150 ans, le département américain de l'Agriculture (USDA) est au service des habitants et des lieux de notre pays difficiles d'accès, hors des sentiers battus ou mal desservis. L'Amérique rurale fournit la nourriture de notre pays et suffisamment pour des exportations agricoles record, ainsi que la majorité de nos ressources énergétiques, la fibre pour les biens et la fabrication, et plus de 35 pour cent des membres militaires de notre pays. Nous reconnaissons leur importance stratégique pour notre sécurité nationale et économique, ainsi que les valeurs qu'ils confèrent à notre identité nationale.

À l'USDA, nous avons passé les huit dernières années à travailler pour soutenir ces communautés et créer des opportunités dans l'Amérique rurale. Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une productivité agricole et des exportations record, garantissant que les Américains sont plus en sécurité alimentaire et dépensent une plus petite partie de leurs chèques de paie à l'épicerie que la plupart des pays développés.

J'ai fait ma priorité de m'assurer que l'USDA embrasse toutes les formes de production et les producteurs de toutes tailles, du biologique au conventionnel, des plus petites aux plus grandes fermes et ranchs à travers le pays. Notre soutien a permis une explosion du mouvement alimentaire local et une croissance significative des marchés de producteurs et des ventes directes des producteurs aux écoles, hôpitaux et autres institutions. Nous nous sommes également concentrés sur l'élargissement de l'accès à des aliments plus sains, la mise en œuvre des mises à jour les plus importantes des repas scolaires depuis des décennies pour les jeunes de notre pays, la modification de nos programmes qui garantissent que les mères et les nouveau-nés ont accès à des aliments plus nutritifs et contribuent à réduire la faim chez les enfants. le niveau le plus bas jamais enregistré.

Fin 2008, les zones rurales étaient sous le choc de la Grande Récession. Au plus fort de la récession, les comtés ruraux éliminaient 200 000 emplois par an, le chômage rural atteignait près de 10 % et les taux de pauvreté atteignaient des sommets sans précédent depuis des décennies. De nombreuses communautés rurales étaient mal placées pour rebondir rapidement, car des pertes d'emplois généralisées sont survenues alors que l'économie était de plus en plus axée sur la technologie, la fabrication de pointe et les services.

Au cours de cette administration, l'USDA a fait des investissements ciblés pour aider les zones rurales à se développer, et s'est également transformé en un fournisseur de services du 21e siècle qui propose des programmes et des services à tous les Américains. Dans le même temps, l'administration a formé, et j'ai eu le plaisir de présider, le premier Conseil rural de la Maison Blanche à mieux coordonner les investissements fédéraux dans les zones rurales, en partenariat avec des partenaires locaux, étatiques et du secteur privé. L'USDA a mis en œuvre une stratégie agressive pour renforcer et compléter l'agriculture de production en supprimant les obstacles au commerce américain et en augmentant les exportations, maintenant des exportations record pendant huit années consécutives. Nous avons renforcé la bioéconomie émergente en soutenant les énergies renouvelables et la fabrication de produits biosourcés.

Aux côtés d'un nombre record de producteurs, nous avons investi dans la conservation et les éco-marchés élevés. Nous avons fait des investissements importants dans le logement rural abordable, l'efficacité et la disponibilité énergétiques, les installations communautaires, les systèmes d'eau potable et d'assainissement propres et fiables et l'accès à Internet, ainsi que des niveaux historiques de prêts et de subventions pour les entreprises rurales. Et nous avons fait une priorité de construire une nouvelle ère pour les droits civils à l'USDA, traçant une voie plus forte pour l'avenir où tous les Américains sont traités avec dignité et respect.

Comme nous avons investi dans l'Amérique rurale, nous avons constaté des améliorations dans l'économie. Le revenu médian des ménages dans les zones rurales des États-Unis a augmenté de 3,4 % en 2015 et les taux de pauvreté ont diminué. Les populations rurales se sont stabilisées et commencent à croître. Les comtés ruraux ont créé plus de 250 000 emplois en 2014 et 2015, et le taux de chômage rural est tombé en dessous de 6 pour cent pour la première fois depuis 2007. La faim est en baisse dans les zones rurales et urbaines, alors qu'environ 8 millions de personnes de moins ont du mal à fournir un nourriture pour eux-mêmes ou leur famille par rapport au pic de la récession, et l'insécurité alimentaire des enfants est à son plus bas niveau.

Sous cette administration, l'USDA a créé et investi dans une stratégie pour l'Amérique rurale, et grâce à ces efforts, l'avenir de nos communautés rurales s'annonce radieux aujourd'hui. Mais il reste encore du travail à faire pour s'assurer que les investissements ciblés de l'USDA continuent d'aider l'économie rurale à se rééquiper pour le 21e siècle.


Mémo de sortie : Département de l'agriculture des États-Unis

Depuis plus de 150 ans, le département américain de l'Agriculture (USDA) est au service des habitants et des lieux de notre pays difficiles d'accès, hors des sentiers battus ou mal desservis. L'Amérique rurale fournit la nourriture de notre pays et suffisamment pour des exportations agricoles record, ainsi que la majorité de nos ressources énergétiques, la fibre pour les biens et la fabrication, et plus de 35 pour cent des membres militaires de notre pays. Nous reconnaissons leur importance stratégique pour notre sécurité nationale et économique, ainsi que les valeurs qu'ils confèrent à notre identité nationale.

À l'USDA, nous avons passé les huit dernières années à travailler pour soutenir ces communautés et créer des opportunités dans l'Amérique rurale. Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une productivité agricole et des exportations record, garantissant que les Américains sont plus en sécurité alimentaire et dépensent une plus petite partie de leurs chèques de paie à l'épicerie que la plupart des pays développés.

J'ai fait ma priorité de m'assurer que l'USDA englobe toutes les formes de production et les producteurs de toutes tailles, du biologique au conventionnel, des plus petites aux plus grandes fermes et ranchs à travers le pays. Notre soutien a permis une explosion du mouvement alimentaire local et une croissance significative des marchés de producteurs et des ventes directes des producteurs aux écoles, hôpitaux et autres institutions. Nous nous sommes également concentrés sur l'élargissement de l'accès à des aliments plus sains, la mise en œuvre des mises à jour les plus importantes des repas scolaires depuis des décennies pour les jeunes de notre pays, la modification de nos programmes qui garantissent que les mères et les nouveau-nés ont accès à des aliments plus nutritifs et contribuent à réduire la faim chez les enfants. le niveau le plus bas jamais enregistré.

Fin 2008, les zones rurales étaient sous le choc de la Grande Récession. Au plus fort de la récession, les comtés ruraux éliminaient 200 000 emplois par an, le chômage rural atteignait près de 10 % et les taux de pauvreté atteignaient des sommets sans précédent depuis des décennies. De nombreuses communautés rurales étaient mal placées pour rebondir rapidement, car des pertes d'emplois généralisées sont survenues alors que l'économie était de plus en plus axée sur la technologie, la fabrication de pointe et les services.

Au cours de cette administration, l'USDA a fait des investissements ciblés pour aider les zones rurales à se développer, et s'est également transformé en un fournisseur de services du 21e siècle qui propose des programmes et des services à tous les Américains. Dans le même temps, l'administration a formé, et j'ai eu le plaisir de présider, le premier Conseil rural de la Maison Blanche à mieux coordonner les investissements fédéraux dans les zones rurales, en partenariat avec des partenaires locaux, étatiques et du secteur privé. L'USDA a mis en œuvre une stratégie agressive pour renforcer et compléter l'agriculture de production en supprimant les obstacles au commerce américain et en augmentant les exportations, maintenant des exportations record pendant huit années consécutives. Nous avons renforcé la bioéconomie émergente en soutenant les énergies renouvelables et la fabrication de produits biosourcés.

Aux côtés d'un nombre record de producteurs, nous avons investi dans la conservation et les éco-marchés élevés. Nous avons fait des investissements importants dans le logement rural abordable, l'efficacité et la disponibilité énergétiques, les installations communautaires, les systèmes d'eau potable et d'assainissement propres et fiables et l'accès à Internet, ainsi que des niveaux historiques de prêts et de subventions pour les entreprises rurales. Et nous avons fait une priorité de construire une nouvelle ère pour les droits civils à l'USDA, traçant une voie plus forte pour l'avenir où tous les Américains sont traités avec dignité et respect.

Comme nous avons investi dans l'Amérique rurale, nous avons constaté des améliorations dans l'économie. Le revenu médian des ménages dans les zones rurales des États-Unis a augmenté de 3,4 % en 2015 et les taux de pauvreté ont diminué. Les populations rurales se sont stabilisées et commencent à croître. Les comtés ruraux ont créé plus de 250 000 emplois en 2014 et 2015, et le taux de chômage rural est tombé en dessous de 6 pour cent pour la première fois depuis 2007. La faim est en baisse dans les zones rurales et urbaines, car environ 8 millions de personnes de moins ont du mal à fournir un nourriture pour eux-mêmes ou leur famille par rapport au pic de la récession, et l'insécurité alimentaire des enfants est à son plus bas niveau.

Sous cette administration, l'USDA a créé et investi dans une stratégie pour l'Amérique rurale, et grâce à ces efforts, l'avenir de nos communautés rurales s'annonce radieux aujourd'hui. Mais il reste encore du travail à faire pour s'assurer que les investissements ciblés de l'USDA continuent d'aider l'économie rurale à se rééquiper pour le 21e siècle.


Mémo de sortie : Département de l'agriculture des États-Unis

Depuis plus de 150 ans, le département américain de l'Agriculture (USDA) est au service des habitants et des lieux de notre pays difficiles d'accès, hors des sentiers battus ou mal desservis. L'Amérique rurale fournit la nourriture de notre nation et suffisamment pour des exportations agricoles record, ainsi que la majorité de nos ressources énergétiques, la fibre pour les biens et la fabrication, et plus de 35 pour cent des membres militaires de notre nation. Nous reconnaissons leur importance stratégique pour notre sécurité nationale et économique, ainsi que les valeurs qu'ils confèrent à notre identité nationale.

À l'USDA, nous avons passé les huit dernières années à travailler pour soutenir ces communautés et créer des opportunités dans l'Amérique rurale. Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une productivité agricole et des exportations record, garantissant que les Américains sont plus en sécurité alimentaire et dépensent une plus petite partie de leurs chèques de paie à l'épicerie que la plupart des pays développés.

J'ai fait ma priorité de m'assurer que l'USDA englobe toutes les formes de production et les producteurs de toutes tailles, du biologique au conventionnel, des plus petites aux plus grandes fermes et ranchs à travers le pays. Notre soutien a permis une explosion du mouvement alimentaire local et une croissance significative des marchés de producteurs et des ventes directes des producteurs aux écoles, hôpitaux et autres institutions. Nous nous sommes également concentrés sur l'élargissement de l'accès à des aliments plus sains, la mise en œuvre des mises à jour les plus importantes des repas scolaires depuis des décennies pour les jeunes de notre pays, la modification de nos programmes qui garantissent que les mères et les nouveau-nés ont accès à des aliments plus nutritifs et contribuent à réduire la faim chez les enfants. le niveau le plus bas jamais enregistré.

Fin 2008, les zones rurales étaient sous le choc de la Grande Récession. Au plus fort de la récession, les comtés ruraux éliminaient 200 000 emplois par an, le chômage rural atteignait près de 10 % et les taux de pauvreté atteignaient des sommets sans précédent depuis des décennies. Many rural communities were ill-positioned to bounce back quickly, since widespread job loss came as the economy was increasingly focused on technology, advanced manufacturing, and services.

Over the course of this Administration, USDA made targeted investments to help rural areas grow, and also transformed itself into a 21st century service provider that delivers programs and services to all Americans. At the same time, the Administration formed, and I was pleased to Chair, the first White House Rural Council to better coordinate federal investments in rural areas, in partnership with local, state, and private sector partners. USDA executed an aggressive strategy to bolster and complement production agriculture by removing obstacles to U.S. trade and increasing exports, maintaining record exports for eight years straight. We strengthened the emerging bio-economy by supporting renewable energy and manufacturing of biobased products.

Alongside a record number of producers, we invested in conservation and elevated eco-markets. We made significant investments in affordable rural housing, energy efficiency and availability, community facilities, clean and reliable drinking water and wastewater systems, and internet access, coupled with historic levels of loans and grants for rural businesses. And we made it a priority to build a new era for civil rights at USDA, charting a stronger path for the future where all Americans are treated with dignity and respect.

As we’ve invested in rural America, we have seen improvements in the economy. Median household income in rural areas of the U.S. increased by 3.4 percent in 2015 and poverty rates have fallen. Rural populations have stabilized and are beginning to grow. Rural counties added over 250,000 jobs in both 2014 and 2015, and the rural unemployment rate has dropped below 6 percent for the first time since 2007. Hunger is down in rural and urban areas alike, as about 8 million fewer people are struggling to provide adequate food for themselves or their families compared to the height of the recession, and child food insecurity is at an all-time low.

Under this Administration, USDA has created and invested in a strategy for rural America, and thanks to those efforts, the future of our rural communities looks bright today. But there is more work to be done to ensure that USDA’s targeted investments continue to help the rural economy retool itself for the 21st century.


Exit Memo: United States Department of Agriculture

For more than 150 years, the U.S. Department of Agriculture (USDA) has served the people and places of our country that are hard to reach, off the beaten track, or otherwise underserved. Rural America provides our nation’s food and enough for record agricultural exports, as well as the majority of our energy resources, the fiber for goods and manufacturing, and more than 35 percent of our nation’s military members. We recognize their strategic importance to our national and economic security, as well as the values they give to our national identity.

At USDA, we have spent the past eight years working to support these communities and create opportunity in rural America. Today, the United States is experiencing record agricultural productivity and exports, ensuring Americans are more food secure and spend a smaller portion of their paychecks at the grocery store than most developed nations.

I have made it my priority to ensure USDA embraces all forms of production and producers of all sizes—from organics to conventional, from the smallest to the largest farms and ranches across the nation. Our support has empowered an explosion in the local food movement and significant growth in farmers markets and direct sales by farmers to schools, hospitals and other institutions. We have also focused on expanding access to healthier food, implementing the most significant updates to school meals in decades for our nation’s youth, making changes to our programs that ensure mothers and newborns have access to more nutritious food, and helping to reduce child hunger to the lowest level on record.

At the end of 2008, rural areas were reeling from the Great Recession. At the depths of the recession, rural counties were shedding 200,000 jobs per year, rural unemployment stood at nearly 10 percent, and poverty rates reached heights unseen in decades. Many rural communities were ill-positioned to bounce back quickly, since widespread job loss came as the economy was increasingly focused on technology, advanced manufacturing, and services.

Over the course of this Administration, USDA made targeted investments to help rural areas grow, and also transformed itself into a 21st century service provider that delivers programs and services to all Americans. At the same time, the Administration formed, and I was pleased to Chair, the first White House Rural Council to better coordinate federal investments in rural areas, in partnership with local, state, and private sector partners. USDA executed an aggressive strategy to bolster and complement production agriculture by removing obstacles to U.S. trade and increasing exports, maintaining record exports for eight years straight. We strengthened the emerging bio-economy by supporting renewable energy and manufacturing of biobased products.

Alongside a record number of producers, we invested in conservation and elevated eco-markets. We made significant investments in affordable rural housing, energy efficiency and availability, community facilities, clean and reliable drinking water and wastewater systems, and internet access, coupled with historic levels of loans and grants for rural businesses. And we made it a priority to build a new era for civil rights at USDA, charting a stronger path for the future where all Americans are treated with dignity and respect.

As we’ve invested in rural America, we have seen improvements in the economy. Median household income in rural areas of the U.S. increased by 3.4 percent in 2015 and poverty rates have fallen. Rural populations have stabilized and are beginning to grow. Rural counties added over 250,000 jobs in both 2014 and 2015, and the rural unemployment rate has dropped below 6 percent for the first time since 2007. Hunger is down in rural and urban areas alike, as about 8 million fewer people are struggling to provide adequate food for themselves or their families compared to the height of the recession, and child food insecurity is at an all-time low.

Under this Administration, USDA has created and invested in a strategy for rural America, and thanks to those efforts, the future of our rural communities looks bright today. But there is more work to be done to ensure that USDA’s targeted investments continue to help the rural economy retool itself for the 21st century.


Exit Memo: United States Department of Agriculture

For more than 150 years, the U.S. Department of Agriculture (USDA) has served the people and places of our country that are hard to reach, off the beaten track, or otherwise underserved. Rural America provides our nation’s food and enough for record agricultural exports, as well as the majority of our energy resources, the fiber for goods and manufacturing, and more than 35 percent of our nation’s military members. We recognize their strategic importance to our national and economic security, as well as the values they give to our national identity.

At USDA, we have spent the past eight years working to support these communities and create opportunity in rural America. Today, the United States is experiencing record agricultural productivity and exports, ensuring Americans are more food secure and spend a smaller portion of their paychecks at the grocery store than most developed nations.

I have made it my priority to ensure USDA embraces all forms of production and producers of all sizes—from organics to conventional, from the smallest to the largest farms and ranches across the nation. Our support has empowered an explosion in the local food movement and significant growth in farmers markets and direct sales by farmers to schools, hospitals and other institutions. We have also focused on expanding access to healthier food, implementing the most significant updates to school meals in decades for our nation’s youth, making changes to our programs that ensure mothers and newborns have access to more nutritious food, and helping to reduce child hunger to the lowest level on record.

At the end of 2008, rural areas were reeling from the Great Recession. At the depths of the recession, rural counties were shedding 200,000 jobs per year, rural unemployment stood at nearly 10 percent, and poverty rates reached heights unseen in decades. Many rural communities were ill-positioned to bounce back quickly, since widespread job loss came as the economy was increasingly focused on technology, advanced manufacturing, and services.

Over the course of this Administration, USDA made targeted investments to help rural areas grow, and also transformed itself into a 21st century service provider that delivers programs and services to all Americans. At the same time, the Administration formed, and I was pleased to Chair, the first White House Rural Council to better coordinate federal investments in rural areas, in partnership with local, state, and private sector partners. USDA executed an aggressive strategy to bolster and complement production agriculture by removing obstacles to U.S. trade and increasing exports, maintaining record exports for eight years straight. We strengthened the emerging bio-economy by supporting renewable energy and manufacturing of biobased products.

Alongside a record number of producers, we invested in conservation and elevated eco-markets. We made significant investments in affordable rural housing, energy efficiency and availability, community facilities, clean and reliable drinking water and wastewater systems, and internet access, coupled with historic levels of loans and grants for rural businesses. And we made it a priority to build a new era for civil rights at USDA, charting a stronger path for the future where all Americans are treated with dignity and respect.

As we’ve invested in rural America, we have seen improvements in the economy. Median household income in rural areas of the U.S. increased by 3.4 percent in 2015 and poverty rates have fallen. Rural populations have stabilized and are beginning to grow. Rural counties added over 250,000 jobs in both 2014 and 2015, and the rural unemployment rate has dropped below 6 percent for the first time since 2007. Hunger is down in rural and urban areas alike, as about 8 million fewer people are struggling to provide adequate food for themselves or their families compared to the height of the recession, and child food insecurity is at an all-time low.

Under this Administration, USDA has created and invested in a strategy for rural America, and thanks to those efforts, the future of our rural communities looks bright today. But there is more work to be done to ensure that USDA’s targeted investments continue to help the rural economy retool itself for the 21st century.


Exit Memo: United States Department of Agriculture

For more than 150 years, the U.S. Department of Agriculture (USDA) has served the people and places of our country that are hard to reach, off the beaten track, or otherwise underserved. Rural America provides our nation’s food and enough for record agricultural exports, as well as the majority of our energy resources, the fiber for goods and manufacturing, and more than 35 percent of our nation’s military members. We recognize their strategic importance to our national and economic security, as well as the values they give to our national identity.

At USDA, we have spent the past eight years working to support these communities and create opportunity in rural America. Today, the United States is experiencing record agricultural productivity and exports, ensuring Americans are more food secure and spend a smaller portion of their paychecks at the grocery store than most developed nations.

I have made it my priority to ensure USDA embraces all forms of production and producers of all sizes—from organics to conventional, from the smallest to the largest farms and ranches across the nation. Our support has empowered an explosion in the local food movement and significant growth in farmers markets and direct sales by farmers to schools, hospitals and other institutions. We have also focused on expanding access to healthier food, implementing the most significant updates to school meals in decades for our nation’s youth, making changes to our programs that ensure mothers and newborns have access to more nutritious food, and helping to reduce child hunger to the lowest level on record.

At the end of 2008, rural areas were reeling from the Great Recession. At the depths of the recession, rural counties were shedding 200,000 jobs per year, rural unemployment stood at nearly 10 percent, and poverty rates reached heights unseen in decades. Many rural communities were ill-positioned to bounce back quickly, since widespread job loss came as the economy was increasingly focused on technology, advanced manufacturing, and services.

Over the course of this Administration, USDA made targeted investments to help rural areas grow, and also transformed itself into a 21st century service provider that delivers programs and services to all Americans. At the same time, the Administration formed, and I was pleased to Chair, the first White House Rural Council to better coordinate federal investments in rural areas, in partnership with local, state, and private sector partners. USDA executed an aggressive strategy to bolster and complement production agriculture by removing obstacles to U.S. trade and increasing exports, maintaining record exports for eight years straight. We strengthened the emerging bio-economy by supporting renewable energy and manufacturing of biobased products.

Alongside a record number of producers, we invested in conservation and elevated eco-markets. We made significant investments in affordable rural housing, energy efficiency and availability, community facilities, clean and reliable drinking water and wastewater systems, and internet access, coupled with historic levels of loans and grants for rural businesses. And we made it a priority to build a new era for civil rights at USDA, charting a stronger path for the future where all Americans are treated with dignity and respect.

As we’ve invested in rural America, we have seen improvements in the economy. Median household income in rural areas of the U.S. increased by 3.4 percent in 2015 and poverty rates have fallen. Rural populations have stabilized and are beginning to grow. Rural counties added over 250,000 jobs in both 2014 and 2015, and the rural unemployment rate has dropped below 6 percent for the first time since 2007. Hunger is down in rural and urban areas alike, as about 8 million fewer people are struggling to provide adequate food for themselves or their families compared to the height of the recession, and child food insecurity is at an all-time low.

Under this Administration, USDA has created and invested in a strategy for rural America, and thanks to those efforts, the future of our rural communities looks bright today. But there is more work to be done to ensure that USDA’s targeted investments continue to help the rural economy retool itself for the 21st century.



Commentaires:

  1. Aleyn

    Vous autorisez l'erreur. Je peux défendre ma position.

  2. Shakar

    Je m'excuse, mais à mon avis, vous admettez l'erreur. Écrivez-moi dans PM, nous allons le gérer.

  3. Kurt

    Vous n'êtes pas correcte. Je suis assuré. Écrivez-moi dans PM, nous parlerons.

  4. Maulkree

    Nous sommes désolés qu'ils n'interfèrent… mais ils sont très proches du thème. Ils peuvent aider avec la réponse.

  5. Telfour

    Avant de penser le contraire, merci pour l'aide dans cette question.

  6. Mezijar

    pensé très précieux



Écrire un message